+8801744383834

24/7 Customer Support

WhatsApp +8801744383834

L’avenir du marketing : résoudre la complexité d’un métier

Content

L’avenir du marketing : résoudre la complexité d’un métier

COVID-19 a donné une impulsion définitive à la numérisation. On parle d’un bond de cinq ans concentré sur quelques mois. Une évolution accélérée qui implique (rá) un fort impact professionnel et des scénarios complexes. Bien que la complexité soit causée par la technologie, il est nécessaire d’ouvrir le focus.La quatrième table ronde du #NextMarketing qui s’est tenue en octobre 2020, avait pour titre : « L’avenir du Belgique Business Phone List 
: MarTech, évolution du métier et des compétences ». Nous avons voulu y discuter de l’avenir de la profession, sous différents angles qui convergent dans le Marketing Management : l’impact de la technologie, le métier de responsable marketing et leur rôle au sein d’une organisation. Nous l’avons fait avec trois experts qui nous ont donné leur avis sur le sujet :

Belgium-Business-Phone-List
 

Diego Fernández, PDG de Gellify Iberia
Juan Luis Fernández, PDG de Manum Consulting Group et directeur du Master en Betting Email List pharmaceutique à l’UPF Barcelona School of Management
Verónica Moreira, responsable marketing chez Mr. Wonderful
Quelle technologie ?
À l’heure actuelle, il existe des technologies qu’un spécialiste du marketing ne maîtrisera jamais. Par conséquent, plutôt que d’essayer de les apprendre, il est plus judicieux de diriger une équipe qui les gère.
L’IA est la grande technologie qui vient tout changer. Il permet d’automatiser et de donner de l’intelligence aux algorithmes afin qu’ils puissent apprendre et prendre de meilleures décisions. Parce qu’ils sont basés sur des données, ils permettent d’automatiser les processus et d’être plus rapides car le marché exige cette vitesse (avec moins d’intervention humaine).
Compétences technologiques essentielles pour les professionnels du marketing ? Avoir la capacité de lire/gérer des outils de données, en supposant que vous connaissiez parfaitement les fondamentaux du web.Quelles seraient les compétences souhaitées ? Bonne connaissance de la “science des données”. Un domaine interdisciplinaire entre statistiques, analyse de données, apprentissage automatique et méthodes connexes pour analyser des phénomènes réels.
Spécialiste ou généraliste ? Mieux pour quoi faire
Il est nécessaire de maîtriser certaines disciplines, d’autres de les connaître, mais, surtout, nous devons être capables de les aligner sur ce qu’elles servent notre propos et nos objectifs.
Plutôt que de se focaliser sur la fonction (“faire du marketing”), il faut proposer une valeur (“pourquoi le faites-vous”). Apporter de la valeur au comité directeur, pour être entendu et participer à la décision qui aide à atteindre les objectifs.
Le Marketing Management n’a pas de baguette magique, il prend le relais
Le « one-man show » est une espèce en voie de disparition et ne fait pas de miracles. La différence réside dans le talent et le leadership. Le Marketing Management est celui qui dirige l’orchestre et fait sonner l’équipe.
Vous devez savoir diriger des équipes multidisciplinaires, avec des spécialistes qui manipulent des technologies que vous ne maîtrisez pas. Vous devez mettre le client au centre et gagner en compétitivité. Et surtout nourrir la curiosité de savoir d’où viennent les choses.
Savoir s’entourer d’une équipe mixte (interne et externe) qui permet d’intérioriser les savoir-faire. Il doit pouvoir aligner cette diversité de profils professionnels sur un même objectif (un pour quoi). Ils ne vous suivront que si vous générez de l’enthousiasme, de la vision et de la confiance.
Les compétences clés : apprentissage continu, empathie et leadership
La gestion du marketing doit être agitée par nature. Avec la capacité de changer de mentalité et de comprendre les gens, savoir les traiter, capacité relationnelle et charisme.
Il faudra beaucoup d’intelligence émotionnelle, à l’intérieur comme à l’extérieur. Travaillez dur pour gérer les attentes, gagnez leur confiance et ayez la patience de récolter les résultats escomptés. Cela signifie bien s’aligner avec la direction générale, se connecter avec le client et bien comprendre l’équipe commerciale.
Cela implique également de surmonter les barrières départementales. Les départements et surtout les organigrammes sont morts. Ceux qui s’adaptent le mieux à l’évolution constante sont les organisations liquides.
Focus sur le client
Le service marketing est aussi le gardien de l’expérience client, quel que soit son canal. Trouver le client, sa traçabilité, savoir quel est le meilleur moment pour chaque chose. Avec le bon message, au bon moment.
Le budget ne doit pas être une excuse
La technologie s’est démocratisée, devenant une marchandise. L’enjeu est de bien choisir quelle technologie et d’avoir les profils nécessaires pour réaliser certaines tâches qualifiées.
Objectif, valeurs et éthique
Il existe deux types de visions sur la technologie/données et l’éthique : les entreprises qui respectent la loi et celles qui intègrent l’éthique dans la conception de leurs produits et de leur modèle économique. Un modèle conforme à sa vocation et aligné sur la réalité.
L’utilisateur est de plus en plus informé et sensibilisé. L’éthique des affaires ne sera pas une autre option, ce sera la seule.
Apprentissage continu
L’apprentissage tout au long de la vie est obligatoire et la formation « informelle » deviendra de plus en plus importante. Nous devrons maintenir un équilibre entre être à jour et gérer l’anxiété personnelle.der le train.
Vous devez être assez humble pour dire que “je ne sais pas à ce sujet.” Entourez-vous et écoutez les gens que vous connaissez. Se concentrer à chacun des moments sur ce que je pense devoir savoir (généralement ce que vous aimez !) et vous laisser emporter, aussi, par votre intuition.

Leave a comment

Your email address will not be published.